Conseils pratiques pour cultiver la drosera capensis

Avez-vous envie de décorer votre maison en vue d’y donner vie ? Pour faire plaisir aux yeux et pour une touche plus naturelle, de plus en plus de personnes préfèrent se pencher à la culture des plantes en intérieur. De plus, les variétés florales présentent des spécificités qui leur sont propres. Par ses diverses qualités, le drosera capensis constitue une plante très appréciée par les passionnés de fleurs. Mais comment cultiver cette plante carnivore ?

Les caractéristiques des plantes carnivores

Parmi tous les végétaux, que ce soient les plantes d’extérieur ou celles d’intérieur, les plantes carnivores se particularisent par leur capacité à attirer des êtres vivants, plus précisément des espèces animales. Ces plantes sont capables de les digérer et en tirer des composants afin de compléter les nutriments que le sol leur fournit. Une centaine d’espèces de plantes carnivores existe dans le monde. De nouvelles espèces voient le jour chaque année. Certains végétaux capturent seulement des insectes. Ils disposent des systèmes indispensables pour réaliser la digestion du composant animal. Ils sont aussi capables de décomposer celui-ci pour en extraire des protéines nécessaires à son développement. Pour trouver plus de détails concernant la droséracée, cliquez sur www.small-garden.fr.

D’après le résultat de plusieurs recherches scientifiques, ces plants deviennent carnivores une fois que leur milieu naturel n’arrive pas à combler leurs besoins en sels minéraux, en Azote plus particulièrement. Elles ont dû alors s’en approprier physiologiquement et morphologiquement en vue d’avoir cet élément dans des composants animaux.

Tout savoir sur le drosera capensis

Le drosera indique une plante carnivore tropicale. Originaire d’Afrique du Sud, elle fait partie des droséracées. Vous pouvez en trouver aussi dans la région du Cap en Afrique du Sud. Le Cap donne généralement l’appellation Capensis d’où le nom scientifique de cette plante : drosera capensis.

En ce qui concerne le drosera, c’est un genre de végétal qui possède un mode de capture par simple contact physique. Pour ce qui est de la floraison de la droséracée, elle se manifeste normalement au mois de juin jusqu’en octobre. Vous pouvez planter ce plant tant en extérieur qu’en extérieur. Les spécificités de cette plante carnivore sont qu’il s’agit d’une rose violacée de tige de 7 à 25 cm et de feuillage caduc en fonction du moment de la floraison.

Quelques astuces pratiques pour bien cultiver le drosera capensis

Avant toute chose, la culture du drosera en intérieur se réalise dans un pot qui pourrait le contenir. Comme toute pratique de culture de plantes en intérieur, vous devez remplacer toutes les conditions naturelles extérieures. Ensuite, il s’avère tout aussi indispensable de connaitre toutes les caractéristiques ainsi que tous les besoins de ce plant pour les compléter. En ce qui concerne le degré de la résistance au froid, sa limite doit être moins de 5 °C. Vous êtes en effet tenu à garder la température au-dessus de celle-ci si vous souhaitez obtenir de bons résultats.

Quant à la qualité du sol, il faut de la tourbe blonde à mélanger avec du sable ou tout simplement de la tourbe blonde pure. De même, il a besoin de sols suffisamment acides afin que le drosera puisse vivre et s’épanouir convenablement. Pour cela, mesurez le ph du sol dans lequel vous désirez cultiver cette plante. Vous avez également la possibilité de le modifier si cela s’avère nécessaire. Ne mettez pas votre drosera en contact avec des champignons ou des pucerons. Nocifs, ces derniers risquent de nuire à la droséracée.

Quels sont les avantages fournis par la plantation de drosera capensis ?

Le drosera fait partie des plantes fortement utilisées en tant qu’élément de décoration d’intérieur pour ses propriétés et ses spécificités, que ce soit sa taille ou sa couleur. En raison de sa teinte rose violacé très vive, elle a en effet la capacité de régaler le regard des amoureux en décoration. Le drosera dispose d’ailleurs de nombreux bienfaits d’ordre médical. Par guérison extérieure par exemple, surtout le traitement de la maladie de la peau, le suc frais de cette droséracée permet de prévenir les verrues. Par guérison intérieure, le drosera représente à la fois un excellent fébrifuge et un remède béchique. Ce n’est pas tout, c’est un antispasmodique, un antiseptique et un bon antitussif par excellence.

Il est en outre fortement conseillé pour lutter contre les enrouements, la coqueluche, les toux irritatives et sèches. Pour faire court, il s’agit d’un bon remède pour de nombreuses maladies. Ce qui distingue le drosera des autres végétaux carnivores c’est qu’elle ne présente aucune toxicité pour les animaux de compagnie et les doigts. Elle permet aussi de capturer les insectes de votre maison s’il en existe. Grâce à ses vertus, la cueillette de cette plante n’est pas autorisée dans certains pays. Une telle mesure sert à protéger le drosera capensis de l’extinction en raison de la destruction, voire une cueillette abusive de ces végétaux sans aucune raison apparente.

Adapter la décoration florale au type de réception
Quels sont les outils manuels indispensables au jardinier amateur ?